La tradition de la pendaison de crémaillère

Pour célébrer l’achat ou la location d’une maison, il y a une tradition instaurée depuis le Moyen-âge : la pendaison de crémaillère. Cette coutume veut que l’on invite des personnes et que l’on prépare un repas pour montrer que l’on est bel et bien chez soi.

Pendre la crémaillère au Moyen-âge

Avant tout, la « crémaillère » sert à accrocher les marmites au-dessus du feu de la cheminée puisque c’est une tige de métal avec des crans. Elle était utilisée au Moyen-âge pour cuisiner et pouvait régler la température de cuisson puisque la marmite était placée plus ou moins près du feu. Sans elle, il n’était donc pas possible de cuisiner.

Autrement dit, lorsqu’on la pendait (d’où l’expression « pendaison de crémaillère »), cela signifiait beaucoup de choses : qu’on allait préparer un repas, que l’on avait fini d’emménager et que l’on remerciait ceux qui ont participé au déménagement.

La tradition en Angleterre

Cette coutume prend le nom de « Housewarming party » en Angleterre et se passe dans les 3 mois suivants l’emménagement. Pour les Anglais, chaque invité devait amener un peu de bois pour chasser les mauvais esprits en lançant le premier feu dans la cheminée de la maison. Ils offraient également des cadeaux pour la décoration, mais ce n’était pas obligatoire.

Qu’en est-il en France ?

La pendaison de la crémaillère est aussi une tradition très réputée en France, mais il n’y a pas de code pour cela. Que la maison ait une cheminée ou non, il suffit d’inviter des amis, la famille, mais aussi les nouveaux voisins pour une bonne relation de voisinage. Pour organiser une bonne fête, il est même possible d’adopter un thème.